L’appareil commercial français

En 2015, le territoire métropolitain comptait 417 356 points de vente (34 989 ouvertures nettes) et contribuait à hauteur de 10,2% de la valeur ajoutée totale.

A la même date, le commerce organisé (Franchise, commerce associé et réseaux mixtes) représentait 37,12 % des points de vente (154 941) et 11,94 % des créations nettes (4 176) en cohérence avec les chiffres des dernières années. Le poids économique des enseignes (intégrant les succursalistes) est significatif avec 46% des points de vente, 61% des ETP, 69% de la surface de vente et du chiffre d'affaires du commerce de détail .

Les points de vente étaient détenus à hauteur de 28 % (116 860) par des groupes (succursalistes ou multi-franchisés).

Les reprises de fonds de commerce (hors cessions de parts) pour le secteur ont représenté un volume de 22 700 opérations sur 2015 (57% des transactions) dont 56% (12 712) étaient des opérations de croissance externe réalisées par des enseignes.

Le chiffre d'affaires moyen par établissement est six fois plus élevé en réseau que hors réseau (2,8 millions d'euros contre 500 000 euros). En outre, le chiffre d'affaires par personne occupée d'un magasin en réseau s'élève à 280 000 euros en moyenne contre 200 000 euros hors réseau.

Le point de vente physique conserve une place centrale dans le paysage économique (95,73 % du chiffre d'affaires du commerce) et sociologique (19% des emplois du secteur marchand hors agriculture).

Malgré la multiplication des points de contacts (e-commerce, m-commerce, t-commerce...), le magasin physique reste au coeur de la relation client (93% des transactions du commerce de détail).

Ces points de vente sont opérés sous 3 formes :

  1. Le commerce indépendant isolé où le commerçant n'est affilié à aucun réseau
  2. Le commerce intégré où la tête de réseau est propriétaire ou contrôle l’ensemble de ses points de ventes
  3. Le commerce indépendant organisé (commerce associé ou réseaux d'indépendants affiliés) où des commerçants indépendants, propriétaires des points de vente, s'organisent afin de mutualiser tout où partie de leur moyens et développer des politiques communes

Scroll to top