Les facteurs de résilience

En 2014, 15 200 points de vente ont été ouverts par des entrepreneurs affiliés à un réseau de commerce organisé dans le secteur du commerce.

Les caractéristiques de ces créations, analysées dans le cadre de deux enquêtes (l'indicateur de la franchise - Caisse d'Epargne et l'enquête annuelle de la franchise réalisé par CSA pour le réseau des Banques Populaires) montrent que les facteurs de résilience sont réunis :

  • 55% de ces franchisés ont mobilisés des fonds propres supérieurs à 30 K€ pour ouvrir leur point de vente contre 25% dans le reste du commerce et 19,3% pour l'ensemble des nouvelles entreprises
  • 70% des franchisés ont investi plus de 40K€ dans l'ouverture de leur point de vente contre 12% pour l'ensemble des nouvelles entreprises
  • 53 % des franchisés ont un niveau d'étude supérieur au Bac contre 36,2% pour l'ensemble des nouvelles entreprises
  • 85% des franchisés se situent dans la tranche d'âge 35 à 60 ans contre 71,9%pour l'ensemble des nouvelles entreprises
  • 77% des franchisés emploient du personnel contre 25% des commerçants indépendants
  • Les points de vente sont majoritairement exploités sous forme sociétaire

D'autres avantages concurrentiels, reposant sur les obligations réciproques entre tête de réseau et exploitant, permettent d'expliquer la résilience des commerçants sous enseigne : 

  • l'acquisition rapide d'un savoir-faire et d'une méthode commerciale que le commerçant n'aurait pu acquérir qu'au prix d'investissement significativement plus élevé
  • l'accès à des services mutualisés (approvisionnement, logistique, communication, système d'informations...) à des coûts inférieurs aux prix de marché
  • la notoriété d'une enseigne, de services et de produits reconnus sur sa zone de chalandise
  • l'assurance de la licéité de son activité
  • l'actualisation régulière du concept, du savoir-faire, des services et des produits 
  • une assistance continue et automatique dans le développement de son point de vente

Ces éléments permettent de mieux appréhender les performances des réseaux de commerce sous enseigne. Ainsi entre 2013 et 2015, le commerce sous enseigne a montré sa capacité de résilience :

  1. une progression de 10,18% pour les commerçants indépendants (66 292 points de vente supplémentaires) pour une croissance du chiffre d'affaires limitée à 1,16%
  2. une progression de 10,20% pour les succursales de réseau de franchise (3 745 points de vente supplémentaires) pour une croissance du chiffre d'affaires de 5,40 %
  3. une progression de 5,30% pour les commerçants coopératifs (2 264 points de vente supplémentaires) pour une croissance du chiffre d'affaires de 3,52%
  4. une progression de 6,68% pour les commerçants franchisés (4 350 points de vente supplémentaires) pour une croissance du chiffre d'affaires limitée à 12,64%

Sur la même période, la dynamique de création d'emploi s'est concentré sur les réseaux : 

  1. 10,90% pour les commerçants franchisés
  2. 7,85% pour les têtes de réseaux 
  3. 4,85% pour les commerçants coopératifs
  4. 0,57% dans le commerce indépendant
Scroll to top